Expositions

Mosaïcultures Internationales Montréal

L’exposition d’art horticole Mosaïcultures Internationales Montréal 2013 fleurira au Québec, du 22 juin au 29 septembre 2013, au Jardin botanique de Montréal. Des œuvres végétales spectaculaires en deux et trois dimensions, créées par les meilleurs artistes-horticulteurs au monde, composeront un circuit enchanteur à parcourir en famille. L’événement culturel incontournable de l’été prochain. Je vous invite fortement à prendre le temps d’y aller, car c’est vraiment une expérience inoubliable et magnifique. 

Lieu: Le jardin botanique de Montréal

4101, rue Sherbrooke Est

Montréal  Québec  H1X 2B2

Canada

Téléphone: 
514 872-1400
http://espacepourlavie.ca/jardin-botanique

Expositions  130621_ng3t7_aetd-mosaicultures-plantait_sn635

L’homme qui plantait des arbres

  À propos du Musée des beaux-arts de Montréal

http://www.mbam.qc.ca/a-laffiche

Le Musée des beaux-arts de Montréal est l’un des musées les plus fréquentés au Canada. Annuellement, près de 770 000 visiteurs peuvent visiter gratuitement en tout temps sa collection encyclopédique unique au Canada et ses expositions temporaires originales, croisant les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design), mises en valeur par des scénographies atypiques. Il conçoit, produit et met en tournée en Europe et en Amérique plusieurs de ses expositions. Il est aussi l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais qui sont diffusés partout dans le monde. Plus de 100 000 familles et écoliers participent chaque année à ses programmes éducatifs, culturels et communautaires. L’année 2011 a marqué l’ouverture d’un quatrième pavillon, consacré exclusivement à l’art québécois et canadien – le pavillon Claire et Marc Bourgie – et d’une salle de concert de 444 places intégrant une rare collection de vitraux Tiffany – la salle Bourgie. Les riches collections du Musée sont déployées dans ses trois autres pavillons dédiés aux cultures du monde, à l’art européen ancien et contemporain, aux arts décoratifs et au design. Enfin, le Musée intègre désormais la musique pour que ses visiteurs puissent découvrir autrement les arts visuels grâce à des promenades musicales et autres activités inédites. En 2012, les nouveaux Studios Art & Éducation Michel de la Chenelière ont été inaugurés afin de doubler les espaces destinés aux écoles, aux familles et aux groupes communautaires. Enfin, un cinquième pavillon consacré à l’art international ouvrira ses portes d’ici 2017.

1979_16_IN2  Joseph Mallord William Turner

Rue Saint-Amable, au Vieux-Montréal

 

240px-Montr%C3%A9al_%28Vieux-Montr%C3%A9al%2C_rue_St-Amable%29_005_L.D

La rue St-Amable accueille aujourd’hui les artistes et touristes

La rue Saint-Amable est une petite rue historique d’axe est-ouest du Vieux-Montréal. Elle est aujourd’hui une rue piétonne qui accueille l’été artiste et artisans. Très achalandée, elle reçoit de nombreux touristes.

Histoire

Le tronçon est de la rue Saint-Amable existe déjà vers 1805. Perrine-Charles Cherrier, veuve de Denis Viger, a acquis une parcelle faisant face à la place Jacques-Cartier. Afin de donner accès à la partie arrière de terrains sur la rue Saint-Paul qu’elle a hérité de son mari, elle ouvre une étroite voie de service parallèle à la rue Saint-Paul, commençant au bord de la place publique.

En 1814, par un partage formel entre les héritiers Viger, Perrine-Charles Cherrier et sa fille Marie-Pierre deviennent ensemble propriétaires des terrains situés à l’arrière de la rue Saint-Paul. Pour faciliter le développement de ces lots, la mère et la fille ont prolongé la ruelle déjà commencée jusqu’à la rue Saint-Vincent. À l’origine, la voie est connue sous le nom de ruelle Viger. On peut supposer que Denis-Benjamin Viger, le fils de Perrine, a donné le nom de son épouse, Marie-Amable Foretier, à cette rue, après avoir hérité des terrains de sa mère et de sa sœur.

Depuis 1969, la rue Saint-Amable est devenue une véritable galerie d’art à ciel ouvert, très achalandée à cause de sa proximité à la place Jacques-Cartier. Elle a aujourd’hui une largeur moyenne de 4,9 mètres.

Festival de peintres à Mascouche

 

Le 15 juillet prochain, Mascouche sera l’hôte d’un concert  avec Katherine Chi  au piano présenté par le Festival de Lanaudière et offert à l’église St-Henri-de-Mascouche. En cette année où le Festival célèbre une 25e édition, voilà une formidable occasion de revoir les oeuvres de Georges Delfosse qui se trouvent exposées à l’église. Rappelons que les oeuvres de Georges Delfosse firent l’objet d’une rétrospective en 1989 ici même à Mascouche, une exposition qui allait ensuite donner naissance au Festival de Peinture à Mascouche. Le Festival de Peinture à Mascouche et Christiane Desrochers, historienne d’art, convient donc la population à une courte conférence sur Georges Delfosse et l’art sacré du Québec présentée juste avant le concert ( gratuit avec l’achat du billet de concert vendu au coût de 30,03$).  Au programme musical : Verdi et Wagner ( transcriptions pour piano).  Billetterie :  450 759-4343   ou 1 800 561-4343.

Photo

Voué à la promotion des arts visuels, le Festiv’Art, plus grande galerie d’art en plein air du Québec, prépare sa 17e édition.


Célébration des arts unique en son genre, le Festiv’Art emprunte les rues et les galeries du village de Frelighsburg pour présenter dans une ambiance champêtre festive quelque          3 000 œuvres d’art signées par 125 artistes-peintres et artisans. Lors de sa dernière édition, le Festiv’Art a attiré quelque 15 000 amateurs et collectionneurs d’art visuel et généré des ventes de plus de 100 000 $, ce qui en fait l’un des événements les plus prestigieux de sa catégorie.

 

À moins d’une heure de Montréal, les visiteurs du Festiv’Art ont le privilège de découvrir le cachet unique de Frelighsburg, village d’art, de patrimoine et d’agriculture, membre de l’Association des plus beaux villages du Québec.

Lesbizousdeperles |
Festival de provence |
Chantal15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ardcrew
| Beer888
| Gwen Maugan